[^]

Bilan de compétence

Faites évoluer votre carrière

Pour une reconversion professionnelle, changer de métier ou simplement réaliser un projet professionnel, un bilan de compétences vous aidera à faire le point.

Travailler pendant et après le confinement 2020

Marché du travail pendant le confinement

Si lors du premier confinement le marché de l'emploi a vu une baisse de 40 % des offres d'emploi, le deuxième confinement n'a connu qu'une légère diminution de 5 à 10 % du nombre de demandeurs d'emploi et encore moins du côté des offres avec plus de 100 000 offres en CDI et CDD sur internet et plus de 80 000 d'offres d'emploi intérimaires.

Si lors du premier confinement le marché de l'emploi a vu une baisse de 40 % des offres d'emploi, le deuxième confinement n'a connu qu'une légère diminution de 5 à 10 % du nombre de demandeurs d'emploi et encore moins du côté des offres avec plus de 100 000 offres en CDI et CDD sur internet et plus de 80 000 d'offres d'emploi intérimaires. La semaine du 26 octobre le nombre d'offres d'emploi en ligne a augmenté de 51% par rapport à la même période en 2019.

Pendant le premier confinement dû à l'épidémie du Coronavirus en France, le nombre de demandeurs d'emploi n'était pas aussi élevé que le nombre de recrutements. Un grand nombre de chômeurs ont préféré ne pas travailler pendant le confinement.

En avril 2020 il y avait 310 000 postes à occuper, tandis que le nombre de personnes en chômage partiel dû au confinement était de 10 millions. Plusieurs secteurs d'activité étaient à la recherche de gens prêt à travailler.

Pendant le premier confinement, le secteur qui recrutait le plus était le secteur agricole, surtout dans les régions de l'Occitanie, Les Rhônes-Alpes et la Provence-Alpes-Côte-D'azur. En mars 2020 pour pouvoir alimenter la population et développer le secteur agroalimentaire, la plateforme «Des bras pour ton assiette» a été créée.

Le deuxième secteur qui recrutait était celui de la logistique, surtout en région Île-de-France, ce qui s'explique par l'explosion du commerce sur Internet et de la grande distribution.

Le nombre croissant des malades dans les hôpitaux et les Ehpad a provoqué un manque important de personnel hospitalier. Le secteur de la santé et de l'action sociale a recruté un grand nombre d'aide-soignants, d'infirmiers et d'auxiliaires de vie.

Avec le déconfinement du 11 mai, la demande d'agents d'entretien dans le secteur de l'hygiène et de la propreté a aussi explosé dans toute la France.

Depuis le mois de janvier, le nombre de demandes d'emploi est augmenté de 139 % dans les secteurs des services publics et de l'administration et de 105 % dans ceux de la banque et de l'assurance.

Les besoins lors de l'actuel confinement sont les mêmes que lors du premier. L'ingénierie et l'industrie continuent de tirer profit de la crise. Selon la banque de France, en septembre l'industrie a dépassé toutes les attentes et a atteint à 95 % le niveau du développement du mois de février d'avant le premier confinement. Cela a été possible grâce aux demandes croissantes sur tout ce qui concerne les moyens de protection contre le virus : les masques, les gels désinfectants etc.

A côté de l'industrie, d'autres secteurs sont à la recherche des ingénieurs pour lutter contre la crise sanitaire. On assiste actuellement à la digitalisation de plusieurs secteurs de l'industrie, ce qui demande un plus grand nombre de professionnels dans l'informatique, la biomédecine, l'environnement, le nucléaire, le robotique, l'aéronautique... Grâce au télétravail, toutes les professions du numérique ont évité la noyade et continuent à recruter.

Pendant le confinement, le transport et la logistique sont les secteurs les plus mobilisés pour assurer l'approvisionnement de tous les magasins, ce qui offre un grand nombre d'emplois aux divers métiers, des livreurs aux directeurs logistique.

Un autre secteur qui se sent pas mal pendant le confinemet est la défense et la sécurité. Dans la vie quotidienne, les policiers, les gendarmes, les agents de sécurité veillent à l'application des consignes du gouvernement et aident à maintenir la sécurité dans les villes.

Le secteur de la biologie, chimie et pharmacie ont une grande importance pendant cette crise sanitaire. Ils s'occupent des analyses et de la recherche des solutions au virus, fournissent des médicaments à la population.

Les techniciens de maintenance, électriciens, conducteurs de ligne de production parmi d'autres travailleurs du secteur de la maintenace et de l'énergie continuent à travailler pour assurer la continuité du fonctionnement de tout le pays.

Malgré tous les inconvénients, le confinement présente des côtés positifs. Pour certains salariés il peut être une bonne occasion de profiter de leur temps libre pour changer de profession, grâce à une grande offre d'emploi existante.

Si vous voulez changer de métier, réaliser un projet professionnel ou si vous pensez à une reconversion professionnelle, consultez notre site pour trouver un centre de bilan de compétences dans votre ville.

13-01-2021